University of Toronto


G20 Summits |  G20 Ministerials |  G20 Analysis |  Search |  About the G20 Research Group
[English]  [Français]  [Deutsch]  [Italiano]  [Portuguesa]  [Japanese]  [Chinese]  [Korean]  [Indonesian]

Munk School of Global Affairs

G20 Information Centre
provided by the G20 Research Group


Déclaration du Premier ministre du Canada à la clôture du Sommet du G20

Toronto, 27 juin 2010
[English]

« Bon après-midi tout le monde. Nous sommes venus ici à Toronto au moment où les préoccupations concernant les dettes des gouvernements étaient grandissantes. Ça a été l'enjeu que nous avons dû affronter de front. À ce sommet, nous avons établi des objectifs clairs et historiques pour les économies développées concernant la réduction des dettes et la stabilisation et la réduction des ratios dette-PIB. Ces objectifs sont d'au moins 50 pour cent d'ici 2013 pour la réduction des déficits, et pour ce qui est des ratios dette-PIB, nous devons les  stabiliser ou les réduire d'ici 2016. Cela dit, la consolidation fiscale n'est pas une fin en soi. Les stimulus auront encore un rôle à court terme dans l'entente cadre pour une croissance économique forte, durable et équilibrée, le cadre que nous avons promis à Pittsburgh. 

« Nous applaudissons les actions récentes par plusieurs pays importants à cet égard; par exemple le budget et la réduction du déficit du Royaume-Uni, la flexibilité du taux de change de la Chine, la loi américaine sur la réforme financière, et comme la prochaine étape d'entente cadre sur la croissance économique forte, durable et équilibrée, la déclaration du G-20 de Toronto exige des évaluations à niveau de chaque pays au moment où nous approchons le sommet de Séoul.

«Nous avons aussi conclu une entente  pour une importante réforme du secteur financier, accroître et améliorer les normes de capitalisation, une surveillance réglementaire prudente, et nous nous sommes engagés à terminer ce travail important plus tôt que prévu à Séoul. Chaque pays pourra aussi déterminer s'il veut percevoir une taxe bancaire. Nous nous sommes entendus sur d'autres sujets, continuer de progresser sur les mesures anti-protectionnistes, l'entente de Washington se poursuit pour un autre trois ans, et l'allégement de la dette en Haïti, qui est une priorité importante pour notre pays. Le G20 a encore beaucoup à faire pour vraiment enraciner la reprise. Mais ici on a fait des étapes importantes, des étapes que le Canada recherchait. »

Source: Office du premier ministre du Canada


This Information System is provided by the University of Toronto Library
and the G20 Research Group at the University of Toronto.
Please send comments to: g20@utoronto.ca
This page was last updated May 12, 2014 .

All contents copyright © 2017. University of Toronto unless otherwise stated. All rights reserved.